Qui a peur de l'air pur ?

26/01/2016

Retour sur la table-ronde co-organisée par la Chaire Intelligence Economique et Stratégie des Organisations (IESO) et le Cercle Géopolitique le 26 janvier 2016

Compte-rendu à venir

Le réchauffement climatique, préoccupation centrale de la COP 21, n’est pas la seule source de détérioration de l’environnement. La pollution de l’air, en particulier dans les mégalopoles des pays émergents, nécessite aussi la mise en œuvre de nouvelles politiques, dans un contexte de croissance industrielle encore rapide et de besoins nouveaux à satisfaire. En quoi consiste cette pollution et comment la mesure-t-on ? Comment modifier les modes de production et de consommation pour rendre l’air plus respirable sans entamer le processus de développement ? Quelles actions ont déjà été menées et quelles voies nouvelles sont explorées ?

Intervenants :

Patrice-Henry Duchêne, Délégué au Développement Durable, PSA Peugeot Citroën

Patrice Geoffron, Professeur à l'Université Paris-Dauphine et Directeur du Centre de Géopolitique de l'Energie et des Matières Premières (CGEMP)

Walid Oueslati, Economiste principal à l'OCDE, Chef de l'unité analyse empirique des politiques environnementales

Jérôme Schmitt, Directeur Développement Durable et Environnement, Total